Coline Gaulot | Ne plonge pas – installation – 2014
68
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-68,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-4.1,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,paspartu_enabled,menu-animation-line-through,side_area_uncovered,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

Ne plonge pas – installation – 2014

NE PLONGE PAS, installation, 500 feuilles format raisin, acrylique sur papier.

 

Le temps d’un instant on oublie qui on est, ce pourquoi l’on est venu, le temps qu’il fait, ce qui entre en vue c’est ce qui s’offre à nos yeux. Ce que l’on voit, ce qui s’offre à notre rétine, ce sont des couleurs, des objets. Notre quotidien est rempli d’objets de couleurs, certaines ne sont pas saisissables.

Coline Gaulot saisit dans ses souvenirs, dans ses désirs in-assouvis chacune de ses couleurs, chaque angle de ses objets. Ce que l’on voit ne sort pas d’un atelier d’artiste, ce que vous voyez aujourd’hui sont des objets sortis d’un ailleurs. La géographie du lieu ce soir est celle-ci, celle d’un ailleurs/meilleur.Ce qui compte c’est la géographie de l’envie, du rêve et des désirs assouvis. Ce soir avant d’être ici, vous êtes dans un souvenir. Et à votre tour les images, les objets, les couleurs de cette exposition entreront dans vos souvenirs.

Ce soir la piscine est là, ce soir ne plongez pas dans la piscine mais, dans son image. Ce soir, vous êtes celle/celui que vous voulez, celui que vous avez envie de fabriquer.

Quelque chose va se passer. Il se passe toujours quelque chose.

Texte de Emilie Aussir.

 

 

Crédit photo: Benjamin Cordazzo.